28 mars 2013

1420 Mont-Royal : résumé de la rencontre d'information


Le mercredi 27 mars 2013 avait lieu une rencontre d’information à la Faculté de laménagement organisée par Éloïse Choquette, membre du Rassemblement pour la sauvegarde du 1420 boulevard Mont-Royal, ex-présidente du Regroupement des étudiants en architecture (RÉA) et désormais étudiante à la maîtrise en architecture à l’Université McGill.

LACSA a co-organisé deux manifestations, lannée dernière, dans le cadre du printemps érable, pour attirer l’attention de la communauté universitaire et de la population montréalaise sur la mauvaise gestion de cet édifice patrimonial par lUniversité de Montréal. Pour continuer à vous tenir informés du dossier, elle a dépêché deux des membres de son comité exécutif à cette rencontre. Voici donc pour vous le résumé qu’en a rédigé David Murray.

1420 boulevard du Mont-Royal : qu’en pensent les étudiants?

Un bref historique du cas relate les principaux faits saillants de la transaction et des promesses d’achat. D’une première transaction des Sœurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie envers l’Université de Montréal (UdeM), puis du début de la réfection du bâtiment par l’UdeM grâce à une subvention de 20M$ octroyée par le gouvernement québécois. Une deuxième phase est marquée par une deuxième évaluation de la part de l’UdeM, révisant à la hausse l’estimation des fonds nécessaires pour la réaffectation de l’édifice. Devant ce gonflement des coûts, le gouvernement suspend ses subventions. L’UdeM, jugeant l’opération trop couteuse, offre de vendre l’édifice au groupe F. Catania. Ce dernier veut en faire des condos de luxe. L’UdeM obtient le permis pour que le groupe F. Catania y aménage l’appartement modèle et le bureau des ventes.

Un regroupement citoyen, le Rassemblement pour la sauvegarde du 1420 boulevard  Mont-Royal, attire l’attention sur la transaction et la conversion et ses possibles impacts sur le Mont-Royal. Une consultation publique est menée par l’Office de consultation publiques de Montréal (OCPM). 85% des mémoires déposés s’opposent au changement d’usage de l’édifice. L’OPCM recommande à la lumière de ces mémoires que la vocation institutionnelle du lieu soit conservée et que l’UdeM termine la réaffectation de l’édifice, entre autres. Cette dernière ignore les recommandations de l’OPCM. Un processus référendaire, via pétition, est en cours. La Ville soustrait au processus référendaire le cas du 1420 boulevard Mont-Royal en modifiant l’usage du site, et non du bâtiment. Le Rassemblement pour la sauvegarde du 1420 boulevard Mont-Royal fait des démarches pour une requête en nullité.

Suite à quelques dénouements de la Commission Charbonneau, l’UdeM se retire de la promesse de vente au groupe F. Catania. Cependant, le prix de vente de la propriété est gardé confidentiel, bien qu’il engage une subvention gouvernementale d’importance, octroyée précédemment. L’UdeM persiste dans son intention de vendre l’édifice.

En ressortent quelques questions, que le Rassemblement, via la présentation d’Éloïse Choquette, adresse à l’auditoire étudiant. Elles portent principalement sur le respect des processus démocratiques, de l’éthique douteuse de l’Université de Montréal et de la Ville de Montréal, sur plusieurs points du dossier. La principale est la suivante :

« En tant qu’étudiants en aménagement, pouvons-nous accepter que l’Université de Montréal continue de mettre de l’avant l’implantation à tout prix de nouvelles infrastructures au détriment de la sauvegarde et de la réhabilitation de son patrimoine bâti? »

L’attitude de l’institution « publique » de l’UdeM éveille des craintes. Devant son refus à fournir des détails sur les transactions immobilières engageant des fonds publics, les groupes citoyens et la communauté universitaire s’interrogent sérieusement sur les politiques de gestion de l’UdeM. Un manque de transparence flagrant est reproché au recteur Breton.

L’UdeM justifie sa décision par son évaluation des coûts de réaffectation gonflée. Également, elle met de l’avant son intention d’aménager un nouveau centre des sciences, vocation incompatible avec l’aménagement de l’édifice du 1420 boulevard Mont-Royal. Malgré une carence en espace de salles de cours constaté sur le campus de la montagne, elle refuse d’aménager le 1420 boulevard Mont-Royal pour y répondre. Le lien vers le nouveau campus d’Outremont ainsi que ses enjeux immobiliers est facile à tracer.

Il existe des solutions viables autres que la vente et la transformation en condominiums du 1420 boulevard du Mont-Royal. Des experts se sont prononcés sur le sujet. Ce cas de mauvaise gestion est la matérialisation des problèmes des politiques internes. Un repositionnement du développement à long terme de l’UdeM est exigé.

8 mars 2013

INVITATION : 3e colloque de la recherche étudiante en aménagement

Bonjour à toutes et à tous,

Le printemps arrive à grands pas et le troisième colloque de la recherche étudiante en aménagement aussi!

Le vendredi 22 mars à la Faculté de l'aménagement de l'UdeM, débutez la nouvelle saison en beauté en venant vous cultiver et échanger autour des disciplines de l'architecture, de l'architecture de paysage, de l'urbanisme et du design.

Si vous êtes intéressés par la biodiversité, le patrimoine bâti ou encore les nouvelles technologies, n'hésitez pas!

Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger notre programme détaillé.


Pour assister gratuitement aux conférences, remplissez simplement notre formulaire d'inscription.

Le repas de midi vous sera offert si vous vous inscrivez avant le 17 mars.

N'hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions.

Au plaisir de partager d'intenses moments de réflexion avec vous,

L'équipe de l'ACSA